utiliser un comparatif Pinel

Investir en Pinel : 3 conseils pour réussir

Le dispositif Pinel, plus souple que le régime Duflot, offre un engagement locatif modulable sur 6, 9 ou 12 ans, mais aussi un abattement fiscal de 12, 18 ou 21 % pour une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 63 000 euros. Avant de se lancer, de nombreux critères doivent être pris en considération afin de réussir l’investissement. Ces quelques conseils s’avèrent être très utiles.

Acquérir un logement éligible

Tous les logements ne sont pas éligibles à la loi Pinel. Seuls ceux qui ont été construits ou achetés neufs et qui répondent à la norme RT 2012 ou au label bâtiment basse consommation (BBC) 2005 peuvent bénéficier des avantages liés à ce dispositif.

Il en est de même pour les Biens vétustes à réhabiliter et les locaux à transformer en habitation qui disposent des labels BBC rénovation ou HPE rénovation dans l’ancien. Par ailleurs, le Bien doit être localisé dans la zone éligible, c’est-à-dire là où la demande locative excède l’offre.

À cet effet, il faut s’assurer que le logement se situe dans la bonne zone pour réussir son investissement en régime Pinel. Plus d’informations sur www.jepargneenligne.com

Sécuriser l’opération locative

La sécurisation de l’opération locative doit également être prise en compte pour investir dans la loi Pinel. Pour cela, il faut vérifier si les ressources des locataires respectent les plafonds mis en place par la législation afin de bénéficier de la réduction d’impôt. En cas de non-conformité, l’accès à la réduction sera refusé.

Il est en outre indispensable de se renseigner sur le dynamisme économique de la commune dans laquelle investir, entre autres l’évolution de la population, les revenus des ménages et le taux de chômage en vue de limiter la vacance locative.

www.jepargneenligne.com indique l’observation du marché locatif, c’est-à-dire la vérification de l’état de la demande locative pour toutes les catégories de Biens pour trouver le meilleur investissement.

Par ailleurs, il est conseillé de choisir un logement situé à proximité des transports, des commerces, des lieux culturels ou des écoles.

Pour un achat sur plan, il est idéal de réaliser quelques changements qui permettront de valoriser le bien pour attirer et convaincre les locataires, comme le choix d’un parquet pour les pièces afin de les rendre chaleureuses, d’une cuisine équipée, etc.

Bien évaluer le montant du loyer

Dans le dispositif Pinel, la construction de logements locatifs à destination des classes moyennes est sollicitée selon www.jepargneenligne.com. Les loyers sont également plafonnés en fonction de la localisation du bien.

Pour évaluer le montant du loyer, il suffit de multiplier le plafond par la surface habitable, majoré de la moitié de la surface des annexes tels que les balcons, les caves, les vérandas, etc.

Dans le cadre de l’investissement, il est donc essentiel de bien évaluer le montant du loyer pour bien réussir. Toutefois, la loi a instauré l’application d’un coefficient afin de ne pas pénaliser les petites surfaces. Cela permet de majorer le prix au m2 des logements de petite surface et de minorer les loyers de ceux de grande surface, soit le plafond de loyer x [0,7 + 19/superficie du logement], le coefficient multiplicateur étant plafonné à 1,2.